Booking hotelier

Comment ils nous ont piégés?

Dans le monde du tourisme, internet occupe une place de moins en moins incontournable, malheureusement, l'indépendance et la présence des petits acteurs sont menacées par des géants qui les étouffent grace aux moyens qu'ils ont pour développer des systèmes informatiques, pour maitriser le marché (GDS global distribution systems pour les agences et SBT pour le self booking tools). 

On en arrive ensuite au bout de la chaîne informatique avec maintenant la réservation en ligne, le CRS (computer reservations systems), on ne peut y échapper aujourd'hui, mais en indépendant, le système coûte cher et avec des connaissances informatiques limitées c'est mission impossible...

.

Dans le monde du tourisme, internet occupe une place de moins en moins incontournable, malheureusement, l'indépendance et la présence des petits acteurs sont menacées par des géants qui les étouffent grace aux moyens qu'ils ont pour développer des systèmes informatiques, pour maitriser le marché (GDS global distribution systems pour les agences et SBT pour le self booking tools). 

On en arrive ensuite au bout de la chaîne informatique avec maintenant la réservation en ligne, le CRS (computer reservations systems), on ne peut y échapper aujourd'hui, mais en indépendant, le système coûte cher et avec des connaissances informatiques limitées c'est mission impossible...

Donc le plus simplement du monde on doit aller vers les centrales de réservations, dans les premiers temps le sytème était sympa, ces groupes avaient besoin de faire leur place sur ce nouveau secteur et d'étoffer leur catalogue.

Pour cela, il ont utilisé le service d'agences locales... qui ont investi en personnel pour faire face à cette nouvelle demande du marché internet. Quelques années après, leur catalogue étant bien achalandé, les centrales de réservation ont contacté en direct, les hôtels de leur catalogue, boycotant ainsi les bureaux et agences qui ont fait le plus gros travail à la base...

Pour les hôteliers, au départ, les commissions demandées étaient raisonnables et même plus avantageuses que de travailler avec les bureaux touristiques. Maintenant qu'il représentent une bonne part des réservations, les commissions augmentent et deviennent de plus en plus importantes, jusqu'à 30% du prix d'une chambre selon les cas et réduisent considérablement la marge des hôtels.

7 votes. Moyenne 4.86 sur 5.

Commentaires (2)

Anne-Marie
  • 1. Anne-Marie | 17/03/2018
Avez vous une solution à me proposer, j'ai un gite avec plusieurs chambre à louer, j'aimerais ne pas dépendre de ces géant comme par exemple Booking, Hotelscom, ou Airbnb où on verse des commissions de plus en plus fortes . Un système que je gère où je peux proposer différentes possibilité pour réserver et payer, sans pour autant passer par des centrale de réservation ou prendre des abonnement qui coûtent chers, ça existe ?
Maria-Cyclades
  • 2. Maria-Cyclades | 29/08/2017
Thank you very much for helping me out of Booking and that my site gets visitors for me.
It is possible to offer them a good price for the rooms now.

Ajouter un commentaire